A la découverte d’une artiste : EVA JOSPIN


Eva Jospin est une artiste talentueuse. Son l’actualité en cette rentrée scolaire, me pousse à vous faire découvrir son travail. Chacune de ses réalisations, chaque œuvre, ont, cette étrange faculté, de nous émouvoir, de nous transporter à chaque fois un peu plus.

Ses œuvres cartonnées ne sont pas vraiment des tableaux ; ce ne sont pas des sculptures non plus. Eva aime parler de “ bas-relief” ou plutôt de “haut relief” . En effet Eva Jospin travaille par accumulation, superposition de carton. Elle coupe, déchire, assemble, colle des bouts de carton : cartons de récupération où les composants de ce matériau sont exploités dans la moindre de ses possibilités. Le carton fait donc l’unité de son travail. « Dans mon travail, des couches s’agrègent les unes aux autres jusqu’à former une image finale où tout prend corps ». Mais quelle image ?

La forêt ! A chaque fois des forêts vastes et oniriques. Des forêts immenses, touffues, aux arbres qui s’étirent. Des forêts qui nous happent. Des forêts si denses qu’il nous semble impossible d’y pénétrer. Et pourtant des forêts qui font rêver, des forêts qui appellent à la méditation, à l’imaginaire. Des forêts qui nous ramènent à nos émotions de l’enfance. EVA Jospin réussit avec chacune de ses œuvres, à nous faire pénétrer peu à peu dans le mystère de « notre » forêt. En effet la forêt n’évoque-t-elle pas, pour chacun d’entre nous, un souvenir : souvenir lié à un lieu, une histoire, une émotion…

Depuis peu Eva Jospin s’affranchit du carton et de la forêt, mais reste ancrée dans le végétal. Elle s’est lancée, au domaine de Chaumont, dans la réalisation d’une œuvre totalement différente: Sa « folie »  marque un tournant dans son travail;  non seulement par l’utilisation des matériaux,où le ciment coulé devient son matériau de prédilection, mais également dans l’idée de laisser un œuvre pérenne. L’effet du temps et de la nature sur cette oeuvre fait partie du sens de cette “folie”.

De Paris au Finistère en passant par la Loire Atlantique voilà de belles opportunités pour découvrir, cet automne, les œuvres de cette artiste hors du commun.

A la rencontre de cette artiste et de ses œuvres :

A voir :

-          Beau passage : nouveau passage piéton reliant boulevard Raspail -la rue de Grenelle- la rue du Bac- Paris (75)

-          Galerie Suzanne Tarasiève (Paris)

http://suzanne-tarasieve.com/exhibition/eva-jospin/?lang=fr

 -          Domaine de Chaumont sur Loire (44) une nouveauté puisque Eva Jospin quitte le carton pour une « folie » en béton et autres matériaux.(jusqu’au 4 novembre)

http://www.domaine-chaumont.fr/fr/centre-d-arts-et-de-nature/saison-2018/eva-jospin

-          Domaine de Trévarez (29): ou vous retrouverez notamment son installation magistrale réalisée en 2017 pour la cour carrée du Louvre (jusqu’au 4 octobre) http://www.cdp29.fr/fr/agenda/view/435/eva-jospin/

  A écouter:

https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/eva-jospin

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-culture/eva-jospin-a-la-folie

 

Commentaire