TROUVER SON STYLE GRAPHIQUE


Le dessin ce n’est pas une question de don. C’est avant tout une question de travail et de persévérance. Le dessin ce n’est pas simplement reproduire graphiquement une image. C’est traduire graphiquement un ressenti « avoir un style graphique » c’est raconter une histoire. Trouver son style, son écriture est un vaste programme. Il n’y a pas de formule magique, trouver son identité graphique demande du travail du temps. Par ailleurs on ne trouve pas « son style ». Le style évolue en permanence tout au long de son parcours.  S’il n’y a pas de solution unique pour trouver sa singularité graphique, il y a néanmoins une posture à adopter que l’on pourrait axer autour de 2 mots clef « curiosité -audace ».

Curiosité : on ne se construit pas seul mais par un ensemble d’influences que l’on a choisi,  sélectionné. Ouvrez-vous constamment à de nouveaux horizons. Comment identifier en musique ce que vous aimé, si vous n’avez aucun élément de comparaison, aucune connaissance musicale ? En dessin c’est la même chose. Aussi la première chose à faire est d’être curieux de tout. Cinéma, musique, théâtre, peinture mais également politique, économie sciences….  Ne soyez pas sélectif. C’est tout cela qui va nourrir votre créativité, votre singularité graphique.

Ayez un carnet en permanence sur vous (ou bien dans votre téléphone) et notez, dessinez, collez tout ce qui vous interpelle, vous intéresse, vous touche, vous plait ou vous déplait…. La culture, comme le dit une jeune blogueuse,  c’est un peu comme un encadrement de porte : Plus la culture s’élargie, plus l’encadrement s’agrandit et par conséquent la porte vers la créativité sera grande. Devenez des éponges.

La curiosité dont je vous parle est non seulement une curiosité intellectuelle mais également une curiosité graphique. 

Osez copier ou autrement dit faites vos gammes. Copiez des sujets aussi divers que possible. ; la copie est fondamentale dans la construction de son trait. Bien sur la copie ne doit pas être publiée mais doit servir uniquement en guise d’exercice d’entrainement. Copier pour mieux s’en détacher. Plus vous allez copier un sujet, répéter encore et encore cette copie plus vous allez vous détacher du savoir-faire et irez vers le ressenti.

Audace : Redevenez un enfant. Les enfants pensent en priorité à ce qu’ils aiment et découvrent chaque jour de nouvelles choses. Pourquoi ? Parce qu’ils essaient et se trompent ! Comment ? grâce au jeu. Alors jouez! Les enfants apprennent par le jeu et en posant des questions. A l’aide de leur imaginaire, ils créent des liens pour produire des choses inédites. Faites de même, jouez, redevenez des enfants. Retrouver cette âme d’enfant, vous permettra alors de dessiner, libre de la conformité dans laquelle petit à petit en devenant un adulte vous plongez.

Comment ?

Sortez de vos habitudes : la capacité à se projeter vers l’inconnu est un grand atout pour stimuler la créativité. Vous avez l’habitude de dessiner avec un crayon et si vous décidiez de croquer ce qui est devant vous avec le medium incongru. Par exemple un coton tige, un morceau de cageot, du café, du vernis à ongle…. Vous écoutez une musique qui vous plait. Amusez-vous à imaginer ce qu’en penseraient Sœur Emmanuelle, James Bond, Gandhi…

Remettez en question vos choix, vos propos : interrogez-vous – allez vers vos zones d’inconfort ! Ayez une attitude d’aventurier. Par exemple : sur une période donnée découpez, prenez des photos, des publicités… qui vous plaisent. Reprenez ensuite chaque image et dressez une liste ou représentez graphiquement ce que chaque projet vous inspire.

Lâchez prise : sortez de ce soucis de bien faire : acceptez de rester dans le flou, et ne rentrez pas trop vite dans les détails lorsque vous dessinez. Par exemple: tracez un rond sur votre feuille de papier. A parti de ce cercle dessinez tout ce que qui vous passe par la tête et qui pourrait se dessiner à partir de ce cercle (animaux, objets, lieux, personnages célèbres…) cet exercice pourra être reproduit avec d’autant de forme de votre choix.

Trouver son style demande du travail, du temps et de la persévérance. Pour cela, soyez rigoureux (copier tous les jours), curieux du monde qui vous entoure (tous les jours notez une chose qui vous a interpelée) et ambitieux  pour vous-même (si vous ne vous fixez pas d’objectif vous risquez de perdre votre motivation). Le style de ne s’acquière pas il se cultive.

Commentaire