LA CURIOSITÉ N’EST PAS UN VILAIN DÉFAUT !!!!


De plus en plus les neurosciences confirment que la curiosité est l’un des moteurs de l’apprentissage voir même que la curiosité améliorerait la mémoire. En effet lorsque notre curiosité est stimulée, s’opère un processus qui donne envie à notre cerveau d’aller plus loin. La curiosité reste éveillée et développe des capacités particulières de mémorisation tant qu'elle n'a pas trouvé la réponse à ce qu'elle cherche! Votre curiosité et votre capacité à vous intéresser au monde dans lequel vous évoluez seront les critères prioritaires pour intégrer une école d’arts en France comme à l’international. En effet, pour créer le monde de demain il est impératif de chercher à comprendre le monde d’hier et d’aujourd’hui. Booster la curiosité de nos élèves est, depuis de nombreuses années, au cœur de notre préoccupation pédagogique. https://youtu.be/Fsg4Lhw9NgE

Qu’est ce que la créativité?

la créativité est un phénomène exclusivement humain en partie innée mais qui peut également s’acquérir. C’est la capacité à générer des idées originales et utiles qui permettent à l’homme , en permanence, de s’adapter. La créativité implique la “transgression des frontières entre domaine”.

Comment booster sa créativité? 

Redevenez un enfant : Sur tout et pour tout interrogez-vous, remettez le “Pourquoi” au cœur de votre quotidien. . expérimenter, inventez, et accepter de vous tromper!! un enfant essaie, se trompe, recommence…. l’erreur fait partie de nos apprentissages et contribue à notre adaptation. . Les enfants pensent en priorité à ce qu’ils aiment et découvrent chaque jour de nouvelles choses. Pourquoi ? Parce qu’ils essaient et se trompent ! Comment ? Grâce au jeu. Alors jouez ! Faites-vous plaisir ! Choisissez un sujet (objet-article-film…) et entre amis amusez-vous à poser un maximum de pourquoi

 Développez vos sens : Aimer un tableau, une musique, n’a pas le même sens qu’aimer une personne. On peut adorer une musique sans en comprendre le sens, néanmoins l’étude d’une œuvre permet de définir les émotions qu’elle nous transmet. Développer ses sens, ses ressentis, ne peut se faire sans éléments de comparaison. Aussi il vous faut prendre du temps pour analyser ce qui vous donne plaisir et goût afin d’avoir vos propres étalons de sensibilité. Dépassez le « j’aime », « je n’aime pas », « c’est beau », « c’est moche ». Sortez des généralités, arrêtez vous aux détails, analysez le pourquoi de votre ressenti.

Apprenez à regarder : Quelle différence y a-t-il entre regarder-voir observer ? Regarder c’est voir avec une intention. Pour regarder cela demande de laisser son regard pendant un temps plus ou moins long sur la chose, la personne…. Observer va encore plus loin : observer c’est examiner avec attention pour étudier, connaitre. Pendant une semaine vous orienterez vos recherches quotidiennes et leurs traductions dans votre carnet de croquis autour de chacun de ces mots : Lundi : Observer = Mardi : Ramasser = Mercredi : Accumuler =  Jeudi : Questionner = Vendredi : Affirmer = Samedi : Collectionner

Apprenez à écouter : À la différence d’entendre qui s’arrête à un sens, écouter induit une volonté. Dans la rue, chez vous, au lycée, en forêt… concentrez-vous pendant quelques secondes sur les bruits qui vous entourent. Essayez de les isoler les uns des autres. Cet exercice peut aussi se faire lorsque vous écoutez de la musique. 

Apprenez à sélectionner des informations : Internet, réseaux sociaux, radio, presse…  Nous sommes abreuvés d’informations. D’un point de vue médiatique informer c’est porter la connaissance d’un public. Choisissez un des thèmes d’actualité qui vous intéresse (sport, société, culture…) et pendant une semaine lisez, écoutez, regardez… Notez l’ensemble des informations recueillies autour de ce sujet puis en fin de semaine à l’aide de vos notes dégagez votre opinion argumentée.

Apprenez à ressentir: Ressentir induit une émotion. L’émotion naît d’une perception sensorielle : le toucher, la vue, l’ouïe, le goût.  Développer ses sens, les analyser, les observer contribueront de manière rapide à booster votre créativité mais également votre singularité de jugement. Prenez l’habitude sur votre carnet de voyage de noter une émotion ressentie durant votre journée.  Faites l’expérience suivante aussi longtemps que vous le pourrez : à chaque repas vous vous concentrerez sur « la 1re bouchée » ; prenez le temps de mémoriser les textures, les goûts, les sens que procure cette 1ère bouchée ; notez dans votre carnet ces émotions, cet éveil des sens.

Utilisez un vocabulaire adapté Le détail est l’une des clefs de la réussite. Apprenez à utiliser vocabulaire précis, varié et adéquat au contexte et au sujet. Un vocabulaire pauvre nuit au développement de la pensée.  Réalisez un répertoire par thèmes (matériaux – médium – formes – fonctions – contextes – univers - aspect…) et prenez l’habitude d’y noter chaque jour un nouveau mot de vocabulaire.

Apprenez à argumenter Justifier vos goûts, exprimer vos émotions. L’émotion esthétique n’est pas facile à exprimer. Aussi, plus vous vous entraînerez à verbaliser vos ressentis, plus lors des épreuves écrites il vous sera facile d’y apporter cette part de sensibilité attendue des correcteurs. Entre amis vous venez de voir un film, un concert, d’écouter une musique. Chacun répond aux questions suivantes et argumente : Qu’est ce qui m’a plu ou m’a déplu ? Ai-je été choqué, troublé par quoi ? Pourquoi ?  Quelles émotions ai-je ressenties ? À quel souvenir cela fait-il écho ? À quoi puis-je associer ce film, cette musique, cet

 A vous de jouer !

En répondant aux questions ci-après, vous allez vous entraîner à trouver des arguments qui vous serviront certainement le jour de l’épreuve :

• Puis-je citer un artiste contemporain français dont le travail m’a touché(e) ?

• Quelle œuvre ou démarche d’artiste peut illustrer ma vision d’artiste ?

• Qu’est-ce qu’une œuvre d’art selon moi ?

• Quelle a été ma dernière émotion « artistique » (musique, cinéma, danse, littérature, culinaire…) ?

• Dans la rue-le métro-un magazine-sur internet, quelle est la dernière affiche publicitaire qui m’a marqué(e)? Que puis-je en dire ?

• Citez un musée ou un lieu d’exposition qui vous a marqué(e). (sa scénographie-son ambiance…)

 

Commentaire