Carnet de croquis : un outil indispensable dans votre parcours artistique


L’heure de la réalisation de vos books pour les entretiens de sélection d’entrée en école d’art a sonné. Je vous l’ai dit et le répète un book n’est pas une accumulation de travaux. Pass Art vous recommande de le construire autour de 3 axes : des projets aboutis, des sources d’inspiration et des croquis. Mais qu’est-ce qu’un carnet de croquis ?

 Un carnet de croquis c’est une œuvre personnelle c’est une prise de note graphique des moments vécus. Le carnet de croquis est un laboratoire de recherche, la mémoire de vos idées retenues ou non. Dans ce carnet cohabitent des informations de différents registres (notions techniques, pensées créatrices, culturelles…. Le carnet d’expo est le meilleur moyen de sauvegarder vos idées, d’illustrer auprès de vos jurys votre curiosité, votre singularité. C’est finalement un espace pour organiser votre pensée. C’est un aide-mémoire, un repère chronologique. Ces histoires qui forment un récit seront illustrées avec vos photos, vos croquis, vos collages, vos textes….

C’est une « œuvre » que l’on peut partager, pour conserver un souvenir. Ce carnet de croquis est donc : 

Un espace personnel, qui permet de retrouver le souvenir et de le reconstruire, de le réorganiser.

Un objet multiforme, composé d’illustration de notes, d’interviews, photos…) au hasard du voyage, accompagnées de textes  tels que poèmes, informations, notes personnelles… La mise en page incite à une lecture éclatée.

Un espace livré aux regards, qui favorise un échange, une découverte, le partage d’une expérience personnelle. Il raconte, informe, émeut, puisqu’il a un rapport à l’esthétique et à une vision personnelle.

QUELQUES CONSEILS POUR ORGANISER VOTRE CARNET DE CROQUIS/CARNET D’EXPO

Votre propos est donc de raconter une histoire en image. 

Variez les plans : Cette variétés permet d’éviter la monotonie et les différents plans ont par eux même une valeur expressives propres. Passer d’un plan général à un détail… 

•        Le plan d’ensemble : Ils montrent l’ensemble du décor dans lequel l’action de déroule. C’est souvent un plan d’exposition initiale, qui présent une situation générale dans laquelle l’action va se dérouler (; il renseigne sur le climat qui règne….

•        Le plan moyen : Avec le plan moyen on passe des plans plus ou moins descriptifs à des gros plans. On aperçoit quelques éléments du décor mais ce sont les personnages, les objets qui forment le sujet principal de l’image.

•        Le plan rapproché : Il permet de mieux percevoir une expression, un regard… 

•        Le gros plan : plan très expressif par définition. Sorte de loupe. Il permet de fouiller un élément de donner de l’intensité au récit d’attirer l’attention sur un détail d’importance.

Abandonnez la gomme : oubliez cette idée du dessin parfait, acceptez les repentis

Avant d’attaquer votre sujet, interrogez-le ? voyez-y son caractère propre/ sa caricature. Annotez ce que vous voulez traduire avant de dessiner. Comme le disait Ingres à ses élèves « il n’y a pas 2 sujets qui se ressemblent, voyez-y le caractère propre »

Quelques mots clefs pour vous guider : observer, rechercher, ramasser, accumuler, amasser, fouiner, recopier, collectionner, questionner, dire….

Commentaire