La vie d’artiste fait rêver. Les métiers artistiques exigent beaucoup de rigueur et de travail sans compter que la sélection à l’entrée des meilleures écoles est féroce. Aussi le bac STD2A une voie qui vous fait gagner du temps sur vos études supérieures.

Qu’est ce que le bac STD2A ?

Les élèves préparent en deux ans un bac STD 2 A après avoir suivi une seconde générale et technologique avec EN OPTION l'enseignement d'exploration «création et culture design». Ceci dit il est toujours possible, dans certains établissements, d’intégrer une première STD2A sans avoir fait son choix en seconde. Le baccalauréat Sciences et technologies du design et des arts appliqués, au même titre que les autres baccalauréats de la voie générale ou technologique, est une première étape vers une poursuite d’étude en arts appliqués (design, architecture, graphisme, animation…)

La formation permet à l'élève d’acquérir les fondamentaux des arts appliqués. A savoir «  - de s'approprier une culture design, d'engager une pratique expérimentale du design et de communiquer ses intentions. » (cf B.O.) Autrement dit ces deux années outre les matières générales enseignées dans le cadre du baccalauréat général permettent d’acquérir les outils et les méthodes nécessaires pour garantir la bonne poursuite en étude supérieur dans le domaine des arts appliqués.

La pédagogie développée en classes de première et terminale s’appuie sur des démarches expérimentales et concrètes qui conduisent les élèves à appréhender de manière active les univers complexes du design produit/espace et des métiers d’art. Pour autant, le baccalauréat n’a pas pour vocation d'apporter une qualification professionnelle aux élèves.

Il apporte le socle nécessaire à un accès à l’enseignement supérieur dans l’ensemble des formations préparant aux métiers du design et des métiers d’art tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Préparer une école d’art est allé à la rencontre de Karine ISRAEL conseillère d’orientation« TON AVENIR. NET » à Boulogne Billancourt (92) pour nous éclairer sur cette section du Bac encore trop peu méconnue.

 1.       Karine Israel, selon quels critères conseillez- vous à un jeune de faire le choix de cette section ? Quels en sont les atouts ?

Prendre la décision de s’orienter vers cette filière est nécessairement lié à la mise en place d’un projet professionnel qui a un lien avec des études en école d’arts graphiques ou d’arts appliqués après l’obtention de son bac. Votre enfant doit être parfaitement conscient des apprentissages et enseignements qui vont lui être dispensés durant 2 ou 3 ans (selon si spécialisation dès la seconde ou en première)- Pour moi le jeune doit être avant tout passionné afin de profiter pleinement des enseignements pluri - disciplinaires qui vont lui être apportés.                                                                                                            

En effet, il est toujours plus facile d’avancer quand on connaît le chemin (parcours d’enseignements au lycée) et l’objectif fixé à l’issue de ce parcours (projet professionnel via des études supérieures) !

Cette filière offre une formidable perspective de réussite à tous les élèves qui ont envie d’évoluer dans le domaine des arts appliqués ou arts graphiques, sa multitude de matières enseignées, ses enseignements en mode projet ( 6 projets en moyenne à réaliser soit en groupe soit en individuel ) qui prennent le relais sur les enseignements plus théoriques offrent une formidable gymnastique d’esprit à l’élève qui souhaite être en mode « action » durant son parcours au lycée.

En termes d’atouts, cette formation offre des apprentissages d’une grande polyvalence puisque l’élève passe du Design d’espace à des cours d’histoire de l’Art en passant par le travail des matières et l’utilisation de matériaux d’arts plastiques ! Un élève doit aussi avoir conscience que son analyse créative va être fortement sollicitée durant ce cursus, il faut donc avoir déjà un profil bien ancré dans un domaine artistique et / ou créatif, quel qu’il soit !

2.       Quelles sont les qualités requises ?

  Selon moi les qualités requises sont les suivantes :

- Une grande capacité d’autonomie et d’organisation

- Une bonne maturité

- Une forte capacité à savoir prendre de la hauteur face aux jugements qui seront portés sur les travaux / réalisations artistiques effectuées durant le cursus.Ces acquis sont autant de temps gagné pour la poursuite de ses études supérieures. 

- Une bonne culture générale et artistique aide à mieux appréhender les enseignements théoriques mais aussi pratiques

- Savoir travailler en équipe et en mode projet – Etre « collaboratif »

-De l’ouverture d’esprit et une forte curiosité … ou une très bonne faculté d’observation !

… et enfin une grande capacité de travail

Il n’est pas toujours évident d’évoluer entre des matières théoriques et des travaux pratiques et autres réalisations artistiques … cela peut prendre plus de temps que de passer de matières comme les maths à la physique … Il ne faut donc pas avoir peur de passer ses soirées à travailler sur des projets à rendre dans des délais très courts !

Quant à la technique pure, je ne pense pas que cela soit un pré – requis, ce cursus est là pour accompagner l’élève à se « trouver » et être prêt à intégrer directement une première année d'école post bac sans passer par une prépa-MANAA....

3.       A l’issue de ce bac avez-vous de la visibilité quant au choix d’études sup ?  Des jeunes peuvent-ils se réorienter vers d’autres filières (école commerces…)

                    Aujourd’hui, une multitude de formations post-bac s’offrent aux élèves ayant            obtenu un bac STD2A :

En priorité les formations dans le domaine des Arts plastiques et des arts appliqués mais pas que... En effet, un bon niveau dans les matières d'enseignement général peut permettre d'intégrer de nombreuses fillières. 

Les enseignements techniques et professionnels dispensés au lycée sont de véritables atouts pour les élèves qui souhaitent à terme évoluer dans une démarche de création, dans la pratique d’arts visuels (exemple avec le Design 3 D) ; Ces enseignements sont une parfaite clés d’entrée pour intégrer des formations de BTS, de DMA ou évoluer dans des écoles supérieures d’arts ou écoles privées d’Arts appliqués.

Pour synthétiser les débouchés sont, généralement, vers 3 grands axes :

- Les métiers liés au Design d’espace, Design de Mode et Design graphique

- Les métiers liés à l’architecture d’intérieur

- Les métiers liés à la publicité et à son développement digital : Edition, Communication visuelle

4.       Pourquoi y a t-il si peu de lycée qui proposent cette filière

Un constat chiffré :

Aujourd’hui 100 établissements en France dispensent un cursus STD2A dont 20% en Ile de France (soit 21 établissements) ….. C’est trop peu !

A titre comparatif : il  existe 215 établissements dispensant une formation STI2D et plus de 1000, soit 10 fois plus pour une filière telle que la STMG !

Les places en cursus STD2A sont donc très prisées et valent de l’or partout en France !

Cette filière, mais comme d’autres filières technologiques, nécessitent que les établissements puissent avoir un corps professoral constitué à la fois d’enseignants « classiques » pour les matières générales ( 2/3 du programme)  et d’enseignants ou intervenants extérieurs ( souvent des professionnels du secteur artistique) … cela représente donc des coûts qu’un établissement ne peut aujourd’hui assumer.

De plus, ces formations nécessitent une mise à disposition d’espaces de travail dédiés ce qui est de plus en plus difficile à mettre en place dans des lycées où on manque cruellement d’espace pour loger des classes à effectifs de plus en plus importants !

Le développement des classes STD2A passe donc par des moyens financiers supplémentaires nécessaires car on remarque à côté de cela que les écoles d’arts appliqués et d’arts graphiques sont pour autant de plus en plus nombreuses à accueillir des élèves issus de toutes les filières. Il y a donc un potentiel pour augmenter ce nombre de classes STD2A si on parvient à préserver la qualité des enseignements dispensés dans ce cursus. Ceci dit chaque année de nouveaux établissements ouvrent une section STD2A. A titre d'exemple cette année le cours du Prieuré de St Germain en Laye (78) fait partie des établissements qui se lancent dans l'aventure. 

Cependant … la « rareté » de ces formations peut réellement être une valeur ajoutée car elle démontre déjà d’une forme de sélection des dossiers d’élèves souhaitant intégrer cette formation … les plus motivés sont donc rapidement identifiés et sélectionnés et ce dès la classe de seconde !

 Retrouvez Karine ISRAEL  http://www.tonavenir.net

 

Commentaire